Avertir le modérateur

15/08/2008

Une pensée pour le peuple Tibétain

File1278.jpg

Photo : Moines et Abbé d'un monastère Tibétain de Darjeeling( Inde) recueillis chez moi lors d'une tournée de danses sacrées en France afin de  collecter des fonds pour la création d'un dispensaire.



« un grand pays n’a  pas  de plus grand plaisir que de rassembler et faire vivre les peuples ; » Lao Tseu – Tao Te King –60


Quelle tristesse que ces premiers Jeux Oympiques Chinois se déroulent avec en toile de fond les souffrances du peuple Tibétain.
C’était pourtant un important événement pour le monde que ce grand pays à la culture millénaire prenne sa place parmi les nations  d’accueil des jeux.
Mercredi 13 août le Dalaï  Lama ,reçu au Sénat  ,a affirmé aux élus qu’il a rencontrés, que , pendant les jeux la répression Chinoise continue  avec férocité au Tibet  et a demandé le plus grand soutien de l’Europe alors qu’un million de colons doivent être envoyés par la Chine pour diluer la culture Tibétaine.
Le fait que le Président Sarkozy se soit rendu à Pekin  pour la cérémonie  d’ouverture des jeux alors que ses homologues Allemands et Anglais s’y sont refusés, prend d’autant plus de poids qu’il préside actuellement  l’Europe.
Il a marqué de la sorte un peu plus son alignement derrière le Président Bush et il tend à entraîner l’Europe dans cette démarche.
Elle en ressortira affaiblie dans son image  car si elle avait su parler d’une seule voix sur des principes  fondamentaux , elle se serait imposée comme un pilier stable  pour le monde.
Au nom de la « réalpolitique »c’est un rendez-vous de l’Histoire qui aura été manqué et  qui  aura des conséquences au-delà du peuple Tibétain.
Le Prix Nobel de la Paix  Tibétain a bien insisté sur le fait qu’il ne fallait pas isoler la Chine, pays le plus peuplé du monde et qu’il était essentiel
qu’elle soit amenée à faire partie de la communauté mondiale mais que  pour autant il y avait  des principes à ne pas sacrifier, ceux de la démocratie, des droits de l’Homme , de la liberté religieuse.Il a estimé que la communauté internationale avait la "responsabilité d'entraîner la Chine sur le chemin de la démocratie".

Il y a malheureusement longtemps que le Dalaï Lama en appelle  ainsi  à notre vigilance .
Dans «  Au-delà des dogmes  » Albin Michel 1994, il lançait déjà cet appel :
« Tant que, dans un pays comme la Chine , aussi peuplé et doté de la puissance nucléaire, subsistera le régime totalitaire que nous connaissons et qui va jusqu’à donner la primauté aux armes, un grave sujet de préoccupation demeurera. C’est pourquoi il y va de la responsabilité du monde entier d’aider les forces démocratiques , en Chine et en dehors de la Chine »
Quels mobiles réels nous poussent  à nous écarter d’une telle démarche de sagesse  et d’humanité ?
Les réalités économiques ou diplomatiques ?
Ces réalités seraient-elles moindre pour l’Angleterre et l’Allemagne que pour la France ?
En sacrifiant  des principes essentiels pour le monde nous ne rendons pas non plus service à la Chine  à qui nous n’accordons pas l’intérêt qu’elle mérite.
Celle d’une nation millénaire au passé de sagesse et de culture que nous tendrions à réduire à un simple «  marché  » à capter.  Au besoin à n’importe quel prix.
Nous, peuples d’Europe, ne sommes placés pour donner des leçons de démocratie au monde que si nous acceptons d’en faire une priorité  et de reconnaître que c’est par l’histoire ,  par des siècles d’erreurs ,de fautes, de tragédies, de larmes et de sang que nous en avons réalisé le besoin vital.
Parce que l’histoire nous a appris que l’oppression et la tyranie ne pouvaient
engendrer que  la révolte et le malheur.
Et pour partager cette conviction avec d’autres peuples, il faut d’abord respecter en eux ce qu’ils ont de plus précieux et leur faire comprendre notre réel intérêt pour leurs identités.
Rappelons à la Chine qu’elle peut puiser en elle les ressources d’une grande nation démocratique ,  capable d’apporter sa voix dans le concert  des nations du monde libre.
Les Démocrates de France apprécieront  cette analyse philosophico-politique de Lao Tseu toujours d’actualité :
« Lorsque le gouvernement est simple et indulgent , le peuple est riche et généreux ; lorsque le gouvernement est formaliste et tracassier, le peuple est besogneux et mesquin .

Le bonheur repose sur le malheur ; le malheur couve sous le bonheur. Qui connaît  leur apogée respective ?

`Si le gouvernement est sans droiture, la droiture devient erreur, et le bien devient perversité. Les hommes sont égarés et cela dure depuis longtemps.


C’est pourquoi le Saint Homme prescrit sans blesser, exhorte sans vexer, rectifie sans contraindre, éclaire sans éblouir
. »
Lao Tseu- extrait du Tao Te King – 58- env 570 ans avant Jésus Christ *

*Lao Tseu – Tao Te King –Editions Dervy Livres




Commentaires

"Élève les êtres, nourris-les
Sans chercher à les asservir
Œuvre sans rien revendiquer
Sois un guide et non pas un maître
Voilà la Vertu mystérieuse."

Lao-tzeu - Tao-tê-king -10-

Heureux de vous retrouver Marie.

Écrit par : JP FRAY | 15/08/2008

Nous nous sommes rencontées, mais c'est à vous lire que je vous connais un peu...

"Voici ce que disait un ancien guerrier :
Je n'ose donner le signal, j'aime mieux le recevoir.
Je n'ose avancer d'un pouce, j'aime mieux reculer d'un pied.
C'est ce qui s'appelle n'avoir pas de rang à suivre, de bras à étendre, d'ennemis à poursuivre, ni d'arme à saisir.
Il n'y a pas de plus grand malheur que de résister à la légère.
Résister à la légère, c'est presque perdre notre trésor."

Lao-tzeu - Tao-tê-king -Livre II-69

Écrit par : Pascale | 17/08/2008

un poème de W.B. Yeats pas éloigné de l'esprit du Tao

L’ AUBE
Je serais ignorant comme l’aube
Qui vit d’en haut
L’ancienne reine mesurant une ville
Avec l’épingle d’une broche,
Ou les hommes flétris qui virent
Depuis leur pédante Babylone
Les planètes insouciantes dans leur course,
Que les astres se fondent où la lune survient,
Et firent des calculs sur leurs tablettes;
Je serais ignorant comme l’aube
Qui se tient, pure, et berce le coche étincelant
Sur les épaules fumantes des chevaux;
Je serais - sans la connaissance qui vaut moins qu’une paille -
Ignorant et léger comme l’aube.

THE DAWN
I would be ignorant as the dawn
That has looked down
On that old queen measuring a town
With the pin of a brooch,
Or on the withered men that saw
From their pedantic Babylon
The careless planets in their courses,
The stars fade out where the moon comes,
And took their tablets and did sums;
I would be ignorant as the dawn
That merely stood, rocking the glittering coach
Above the cloudy shoulders of the horses;
I would be - for no knowledge is worth a straw -
Ignorant and wanton as the dawn.

Écrit par : JP | 17/08/2008

oui, JP, je suis completement d'accord avec toi, ce verset exprime pleinement cette notion " l'esprit du Tao" ... ils sont comme un voile pendant l'aube....

Écrit par : Demi - Online Advertising | 12/12/2008

Oui, vous avez raison que la Chine represente a tout le monde une culture particuliere et nous ne pouvons pas la refuser, surtout si nous prenons en compte les relations entre la France et la Chine.

Écrit par : Imogen - Software Recovery Reviewer | 16/12/2008

Exceptionnel n'est pas le mots correcte pour classer votre blog, je parie que vous avez encore du potentiel à fournir sur ce blog, quoiqu'il en soit, il vous remercie pour toutes ces partages.

Écrit par : paris sportifs en ligne bonus | 12/05/2014

Quel article exceptionnelle, j'ai déniché ce que on cherchais, tout en vous remerciant bon weekend.

Écrit par : cotes france honduras | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu