Avertir le modérateur

09/05/2010

60 ans de Paix

drapeau_europe copie.jpg


Jounée de l'Europe - 60ème anniversaire de la déclaration de Robert SCHUMAN

" La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent.
° La contribution qu'une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation est indispensable au maintien des relations pacifiques. En se faisant depuis plus de vingt ans le champion d'une Europe unie, la France a toujours eu pour objet essentiel de servir la paix. "

 

Extrait de la déclaration du 9 mai 1950 de Robert Schuman

Il est trop facile d’oublier ce que fut le destin des peuples  de notre continent avant qu’un homme ne pose la pierre fondatrice du 9 Mai 1950 . La paix c’est bon et cela semble normal . Mais ça ne  peut l’être que par  la ferme volonté de tous et  la vision de quelques esprits éclairés qui savent prendre les justes décisions. C’est ce qu’a fait Robert Schuman  il y a exactement 60 ans et grâce à sa  vision à la fois pragmatique et idéaliste nous avons joui pendant tout ce  temps de la Paix.C’est près de trois génération qui n’auront pas été envoyées au combat contre une nation voisine, qui n’auront pas été fauchées dans la fleur de l’âge. Cela semble aller de soi, mais cela  demande pour continuer plus encore de volonté et de clairvoyance.
Il est attristant d’aborder un tel anniversaire avec une Europe en crise et désunie tandis que la nation Grecque  se débat en plein marasme.

Cette Grèce à qui notre continent doit son nom. Ce berceau de nos  civilisations. Présage alarmant pour nous rappeler que l’ Union Européenne doit retrouver ses sources premières, ses buts réels   pour pourvoir survivre et se fortifier, devenir force de paix et de solidarité.
Il est inquiétant de voir ses pays frères ne lui apporter leur aide que contre des taux fructueux pour eux  . C’est là un germe malsain  qui va  à l’inverse  de la vision des pères fondateurs et jette une ombre sur ce grand  anniversaire.

Devant le trop grand désintérêt des population pour l’Union Européenne manifesté par un record d’abstention aux dernières élections un député Anglais imagine de faire appel à des vedettes du sport , de la chanson ou du  «  show-bizz » à qui donner des rôles de députés paneuropéens   . C’est à dire « peopleliser «   l’Europe pour conquérir l’intérêt des peuples .  Au moment où la politique souffre dans son ensemble justement d’une telle dérive. Il fut un temps où l’on disait » panem et circences », du pain et des jeux . Ce n’est pas  en amusant  sans retrouver un sens que l’on forgera un but, un idéal commun. Alors qu’une approche démocratique impose l’adhésion par une prise de conscience générale .

Pourtant l’histoire devrait nous  éveiller à la raison. La crise de 1929 a engendré le repli, l’individualisme, le protectionnisme. Loin d’être la solution ce fut le germe de la catastrophe  mondiale.
En tirer les leçons, convaincre, travailler à faire réaliser l’importance du dialogue et de la solidarité , prendre des mesures pour les enjeux prioritaires : la Paix ,la force d’un destin commun serait bien plus fructueux que l’élégante présence de quelques top modèles  au
Parlement  Européen qui ferait perdre de vue la gravité  et l’urgence de la vraie mission de l’Europe.

Un mission non seulement pour ses peuples mais aussi pour le monde où elle doit jouer le rôle d’un piller de Paix et de démocratie.

Dominique de Villepin  vient de faire à Tunis le 29 Avril dernier un discours magistral  marqué par sa vision audacieuse et clairvoyante.

Face aux bouleversements du  monde et des pôles de puissance , à l’émergence de nouveaux empires  qui peuvent préfigurer de grands déséquilibres  il appelle l’Europe qui,  dit-il ,  a négligé le monde extérieur , à un réengagement politique dans ce sens.

Il voit un vastepartenariat entre les peuples, une coopération entre notre continent élargi  ,  et le Maghreb et l’Afrique. Comme Robert Schuman, sa vision  de ce pôle paneuropéen  face aux enjeux de la mondialisation et aux défis de l’environnement  s’appuierait  naturellement sur l ‘économie mais  aussi sur la culture et toutes les ressources humaines et servirait  la démocratie et la Paix   tout  en contribuant au développement d’un formidable potentiel actuellement entravé par la souffrance et  les manques.

Cette vision fait exactement écho à celle  de Robert SCHUMAN qui disait :
« L'Europe pourra, avec des moyens accrus, poursuivre la réalisation de l'une de ses tâches essentielles: le développement du continent africain. »

60 ans après cette  déclaration fondatrice d’un des pères de l’Europe
le chemin continue ,tracé par des esprits éclairés  , qui savent voir  dans les enjeux du moment une incitation à trouver des solutions pratiques   qui sont les moyens de marcher vers le but véritable : la Paix et le développement  du réel potentiel humain.

Il n’y a pas  de fatalités pour les sociétés humaines. Il ne peut y avoir d’avenir que dans la volonté ferme  de construire un destin commun pour tous les hommes qui redonne sa place véritable à l‘Homme dans la plus noble acception du terme. La volonté créera le moyen .

L’avenir de l’Europe est devant nous et dans  notre volonté commune.

Commentaires

Quelle paix ? La Pax Americana :

http://www.icasualties.org/oef/

Écrit par : Serge | 22/07/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu