Avertir le modérateur

24/11/2014

La politique est-elle coupable ?

                             

La commémoration du D Day aura été un des moments suspendu de cette année 2014.

Le rassemblement de tous ces chefs d’États sur cette plage du débarquement et l'épanouissement des étoiles de l'Europe à même le sable où tombèrent tant de combattants de la Liberté fut d'une symbolique très forte.

Mais cette grande page d'hommages, en ravivant la mémoire de toutes ces jeunes vies ardentes fauchées pour nous donner un avenir,  a posé une grave question  :

Sommes nous , collectivement comme Nation, au niveau de tous nos responsables , au niveau de cette Europe née  dans le sang , oui,  sommes nous à la hauteur de tous ces sacrifices qui nous endettent moralement  ?

Vu dans cette perspective,  le marasme et la désintégration qui font le quotidien de  la France, que nous subissons avec impuissance,  est encore plus accablant car il mène à un sentiment de honte et d'asphyxie.

J'ai eu la chance, très jeune, lors d'une inauguration d'un monument sculpté par mon père  à la mémoire du martyr laïc Jean MOULIN,  de faire la connaissance de sa sœur Laure .

 Je n'oublierai jamais ces échanges avec Laure MOULIN, enseignante à la fois sobre et humble, ardente et  enthousiaste, qui avait elle-même pris  des grands risques en soutenant son frère.  Elle adorait la jeunesse et savait mettre immédiatement à l'aise.

C'est une "trempe" de gens qui tranche sur notre époque de vedettariat où ceux que l'on qualifie " d'élites" vivent trop souvent comme des stars capricieuses dont le moindre geste est relayé avec emphase par  des médias avides.

Avec une telle référence l'actualité ponctuée d'un nouveau scandale chaque jour donne une impression d'inconsistance qui se répercute sur ses acteurs.

Cette impression n'est malheureusement  pas seulement personnelle et peut entrainer des conséquences difficiles à évaluer et qui portent en germe une lourde menace.

Une activité qui met en contact avec pratiquement tous les niveaux professionnels et sociaux permet de prendre la température morale des Français et mon bilan  place les marqueurs au rouge.

Nos concitoyens sont majoritairement excédés  et écœurés et n'ont pratiquement plus aucune confiance dans leurs représentants, tous bords confondus, tellement qu'ils ne voient plus d'issue. Le monde politique en bloc  les dégoute.

Seul Jean LASSALLE et avec lui François BAYROU semblent avoir pris la mesure de cette fracture.

Les français sont pourtant mûrs, lucides, voient très bien les failles et sentent que le système entier est à renouveler mais ils n'en voient plus le chemin.

Alors qu'ils se débattent dans leurs quotidiens, anxieux pour leur avenir et celui de leurs enfants, l'actualité ne bruisse que d'affaires d'argent ou de "  galanteries"  tandis que s'accroit au jour le jour la dette financière que nos dirigeants accumulent sur nos têtes depuis des décennies.

Après tant de vies sacrifiées pour nous libérer de l'oppression voici que petit à petit la France glisse sur les genoux et que les français souffrent .

Le plus inquiétant c'est que le monde politique  semble continuer à tourner en vase clos et à accuser le camp adverse , persuadé que le leur peut faire mieux  au lieu de s'adonner à une salutaire remise en question en contact étroit avec les citoyens.

Comment la Révolution de 1789 a-telle fini par accoucher d'une classe de privilégiés aussi coupée des réalités ?

C'est la question qui taraude les Français qui sont obligés de constater une lente dérive loin des valeurs fondatrices et qui ne voient d'espoir que dans une totale reconstruction d'un système qui s'est pétrifié .

Mais si une bonne partie de nos concitoyen appellent de leurs vœux  un renouveau ( sans oublier qu'une autre ne voit d'issue que dans un durcissement) il faudrait pour y parvenir une importante prise de conscience des acteurs politiques à tous les niveaux tant est fort le poids des habitudes  . Tant se sont imposés, outre des avantages tentants,  des poncifs et des techniques que l'on a, au fil du temps ,assimilés  à la politique mais qui en réalité éloignent de son sens véritable .

 Le rappeler vous  renvoie   aussitôt au monde des " bisounours"  alors que le bon sens proclame que ces pratiques qui se perpétuent accentuent, quand elles ne génèrent pas ,le déséquilibre dont souffre notre pays et tant de français.

De petits coups bas en gros  scandales, la politique continue chaque jour d'offrir à nos concitoyens un spectacle qui les convainc de son insanité .

Concernant le coût des campagnes électorales par exemple, il est parfaitement antinomique à l'esprit Républicain et démocratique d'avoir besoin de quantités considérables d'argent pour " faire voter" - en principe en leur âme et conscience - des citoyen sensés  élire librement leurs représentants ou dirigeants .

Dans la mesure ou le poids de l'argent a un  impacte  sur les résultats,  nous ne pouvons nous considérer réellement  en démocratie.

Il faut  donc espérer que cette crise morale autant que matérielle que nous traversons nous accule pour retrouver la vraie noblesse de l'action politique.

C'est la mission du citoyen  que de le rappeler à ceux qui trop souvent la laissent dériver sans même s'en rendre compte .

C'est la voix citoyenne qui pourra , seule, provoquer cette indispensable reconstruction.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu