Avertir le modérateur

15/08/2008

Une pensée pour le peuple Tibétain

File1278.jpg

Photo : Moines et Abbé d'un monastère Tibétain de Darjeeling( Inde) recueillis chez moi lors d'une tournée de danses sacrées en France afin de  collecter des fonds pour la création d'un dispensaire.



« un grand pays n’a  pas  de plus grand plaisir que de rassembler et faire vivre les peuples ; » Lao Tseu – Tao Te King –60


Quelle tristesse que ces premiers Jeux Oympiques Chinois se déroulent avec en toile de fond les souffrances du peuple Tibétain.
C’était pourtant un important événement pour le monde que ce grand pays à la culture millénaire prenne sa place parmi les nations  d’accueil des jeux.
Mercredi 13 août le Dalaï  Lama ,reçu au Sénat  ,a affirmé aux élus qu’il a rencontrés, que , pendant les jeux la répression Chinoise continue  avec férocité au Tibet  et a demandé le plus grand soutien de l’Europe alors qu’un million de colons doivent être envoyés par la Chine pour diluer la culture Tibétaine.
Le fait que le Président Sarkozy se soit rendu à Pekin  pour la cérémonie  d’ouverture des jeux alors que ses homologues Allemands et Anglais s’y sont refusés, prend d’autant plus de poids qu’il préside actuellement  l’Europe.
Il a marqué de la sorte un peu plus son alignement derrière le Président Bush et il tend à entraîner l’Europe dans cette démarche.
Elle en ressortira affaiblie dans son image  car si elle avait su parler d’une seule voix sur des principes  fondamentaux , elle se serait imposée comme un pilier stable  pour le monde.
Au nom de la « réalpolitique »c’est un rendez-vous de l’Histoire qui aura été manqué et  qui  aura des conséquences au-delà du peuple Tibétain.
Le Prix Nobel de la Paix  Tibétain a bien insisté sur le fait qu’il ne fallait pas isoler la Chine, pays le plus peuplé du monde et qu’il était essentiel
qu’elle soit amenée à faire partie de la communauté mondiale mais que  pour autant il y avait  des principes à ne pas sacrifier, ceux de la démocratie, des droits de l’Homme , de la liberté religieuse.Il a estimé que la communauté internationale avait la "responsabilité d'entraîner la Chine sur le chemin de la démocratie".

Il y a malheureusement longtemps que le Dalaï Lama en appelle  ainsi  à notre vigilance .
Dans «  Au-delà des dogmes  » Albin Michel 1994, il lançait déjà cet appel :
« Tant que, dans un pays comme la Chine , aussi peuplé et doté de la puissance nucléaire, subsistera le régime totalitaire que nous connaissons et qui va jusqu’à donner la primauté aux armes, un grave sujet de préoccupation demeurera. C’est pourquoi il y va de la responsabilité du monde entier d’aider les forces démocratiques , en Chine et en dehors de la Chine »
Quels mobiles réels nous poussent  à nous écarter d’une telle démarche de sagesse  et d’humanité ?
Les réalités économiques ou diplomatiques ?
Ces réalités seraient-elles moindre pour l’Angleterre et l’Allemagne que pour la France ?
En sacrifiant  des principes essentiels pour le monde nous ne rendons pas non plus service à la Chine  à qui nous n’accordons pas l’intérêt qu’elle mérite.
Celle d’une nation millénaire au passé de sagesse et de culture que nous tendrions à réduire à un simple «  marché  » à capter.  Au besoin à n’importe quel prix.
Nous, peuples d’Europe, ne sommes placés pour donner des leçons de démocratie au monde que si nous acceptons d’en faire une priorité  et de reconnaître que c’est par l’histoire ,  par des siècles d’erreurs ,de fautes, de tragédies, de larmes et de sang que nous en avons réalisé le besoin vital.
Parce que l’histoire nous a appris que l’oppression et la tyranie ne pouvaient
engendrer que  la révolte et le malheur.
Et pour partager cette conviction avec d’autres peuples, il faut d’abord respecter en eux ce qu’ils ont de plus précieux et leur faire comprendre notre réel intérêt pour leurs identités.
Rappelons à la Chine qu’elle peut puiser en elle les ressources d’une grande nation démocratique ,  capable d’apporter sa voix dans le concert  des nations du monde libre.
Les Démocrates de France apprécieront  cette analyse philosophico-politique de Lao Tseu toujours d’actualité :
« Lorsque le gouvernement est simple et indulgent , le peuple est riche et généreux ; lorsque le gouvernement est formaliste et tracassier, le peuple est besogneux et mesquin .

Le bonheur repose sur le malheur ; le malheur couve sous le bonheur. Qui connaît  leur apogée respective ?

`Si le gouvernement est sans droiture, la droiture devient erreur, et le bien devient perversité. Les hommes sont égarés et cela dure depuis longtemps.


C’est pourquoi le Saint Homme prescrit sans blesser, exhorte sans vexer, rectifie sans contraindre, éclaire sans éblouir
. »
Lao Tseu- extrait du Tao Te King – 58- env 570 ans avant Jésus Christ *

*Lao Tseu – Tao Te King –Editions Dervy Livres




27/04/2008

La flamme de la conscience universelle


Les manifestations et incidents qui jalonnent le parcours de la Flamme Olympique,en font un événement symbolique qui mérite qu’on s’y arrête même s’il y a aussi des maladresse ou des excès.
C’est vraisemblablement la première fois que ce parcours est régulièrement perturbé par les défenseurs des Droits de  l’Homme aux quatre coins de la planète.
Evènement symptomatique à plus d’un titre :
C’est la première fois que les Jeux Olympiques se dérouleront en Chine, concrétisant l’ouverture de cette grande nation sur le monde et faisant converger  sur son territoire le regard de ce  monde à travers les yeux des médias internationaux.
Les Droits des  hommes qui suscitent élans et compassion, sont ceux du peuple Tibétains.
Il y a quelques décennies  seulement le Tibet était  pratiquement terra incognita, replié secrètement sur lui-même.
Depuis le célèbre «  Voyage d’une Parisienne à Lhassa » d’Alexandra David-Néel en 1927 ,  il n’en venait  que quelques échos.
Totalement replié encore durant la deuxième guerre mondiale, l’alpiniste Allemand Heinrich Harrer fur un des rares à y pénétrer après s’être évadé d’un camp de prisonniers en Inde. Arnaud Desjardins à la fin des  années
60 commença à faire connaître en France ses grands lamas et ses monastères Boudhistes.
Depuis,  les tornades de l’histoire ont soufflé sur le toit du monde, meurtrissant ce peuple et dispersant nombre de ses ressortissant aux quatre coins de la planète.
Même s’il sont encore peu nombreux, même si ces soutiens n’ont pas encore réussi à résoudre les souffrances du Tibet, il n’en est  pas moins remarquable de voir que dans  des nations très différentes, éloignées géographiquement, ethniquement ou culturellement de ce peuple, des hommes et des femmes se dressent pour lui témoigner leur solidarité.
C’est la face positive de la médaille de la mondialisation, due au développement des médias et à la circulation de l’information par les moyens informatiques. Et due aussi au développement  d’une conscience universelle humaniste de solidarité qui n’était pas pensable il y a seulement quelques décennies.
L’intéressante émission de France Inter « 2000 ans d’histoire » relatait récemment comment l’Occident légitimait la conquête coloniale et rappelait l’approbation de figures comme Jules FERRY et Léon BLUM ,ce dernier soulignant la nécessité  pour les «  races supérieures «  ( sic)d’importer  ainsi  l’humanisme civilisateurs et les lumières aux «  races inférieures « (re-sic).
Le Japon il y a  quelque 60 ans était allié de l’Allemagne Nazie, durci dans son nationalisme absolutiste, suscitant  les premiers Kamikazes  puis Pearl Harbour et sa conséquence , Hiroshima. Il tolère aujourd’hui démocratiquement sur son sol ces manifestations au profit d’un peuple aussi lointain.
Même si les Droits de l’Homme sont cruellement bafoués en maints endroits de la planète et si un immense travail est devant l’humanité pour établir justice et paix sous toutes les latitudes, il n’en reste pas moins    que ces évènements relèvent d’un élévation du niveau de conscience à l’échelle mondiale.
S’il s’agit encore d’une flamme ténue, c’est celle-là qui devra grandir et qui permettra d’établir la base d’une Démocratie réelle à l’échelle planétaire.
Ce ne sont pas les gouvernants  mais les individus , les citoyens, qui attisent en premier cette flamme. En cela nous pouvons puiser l’espoir et un relatif optimisme qu’un mouvement évolutif ascendant est en marche, dont chacun à son niveau participe. Un mouvement de développement des consciences et des responsabilités individuelles qui permettra d’unir nos forces pour gérer les énormes enjeux qui nous confrontent.
Face à ces enjeux gigantesques, le combat politique ne saurait se résoudre à des conflits partisans mais doit développer toutes les potentialités d’action pour actualiser la vision d’une société équilibrée sur de vraies valeurs civilisatrices et humanistes, pour une Démocratie planétaire qui en sera le garant.
Dans cette longue marche pour la Démocratie, les Démocrates Français, en vertu de leur héritage fondateur, ne peuvent qu’être en première ligne.
C’est rabaisser et rapetisser le Mouvement Démocrate que de le dénigrer constamment ou de le juger à l’aune des premières élections qu’il a affronté alors qu’il n’était  qu’aux prémices de son élan.Cet élan venu de la convergence de ses adhérents spontanés,   constamment  oubliés  des analystes plus ou moins malveillants,  s’inscrit dans le courant d’une vaste « Internationale Démocrate » comme l’a appelée François Bayrou  et qui pointe en maints pays pour se fédérer graduellement.

29/03/2008

Pouvoir de l’image, images du pouvoir, politique spectacle.

Petite réflexion philosophico politique en forme de trompe l’œil.

De tout temps le pouvoir à utilisé les fastes , le décorum pour  asseoir son prestige et son autorité.Pourpres, ors et glaces en galeries , pour réfléchir et démultiplier sa puissance.
Mais s’il n’était limité en splendeur et richesse, il était au moins limité en diffusion.
Les moyens de communication par l’image se sont développés à un niveau jamais  atteint dans l’histoire. L’image est donc devenue en elle-même un pouvoir et exerce une véritable fascination sur les esprits . C’est ainsi que s’est développée  notamment la presse dite «  people » qui prend la forme d’une sorte de drogue collective.
La politique, suivant les méthodes à l’Américaine, se transforme de plus en pus en produit visuel où le « look » de l’individu est prépondérant.
Au point de devenir un art du spectacle à part entière où les prises de rôle et les costumes  se font  au gré des circonstances, pour satisfaire le  « public ». C’est  le nouveau « Poli-wood » , usant des mêmes techniques  psychologiques  pour captiver le «  spectateur » que son aîné du septième art.
Mais cette surenchère d’images est comme un jeu de miroirs déformant, distordant la réalité, éblouissant jusqu’à l’aveuglement, et détournant de l’essentiel.Car dans les miroirs, le monde est à l’envers.
Derrière les pages glacées , les galeries de glaces, les carrosses ou les limousines étincelantes se joue crûment le destin des hommes et  des femmes ; se joue la guerre ou la paix,la souffrance ou le soulagement, la misère ou la richesse, la vie ou la mort.
Pour connaître l’exacte  réalité de ce jeu, il faudrait passer à travers le miroir.
Pouvons nous aspirer à une démocratie des consciences en nous heurtant constamment aux jeux de miroirs  changeant des médias qui nous imposent la poudre aux yeux de la politique–spectacle au lieu de faire de nous des citoyens adultes et informés des réalités ?
L’Afghanistan, le Tibet aujourd’hui, demain d’autres drames et d’autres enjeux, l’avenir de la planète et de  ses milliers de passagers, dépendent-ils du style d’un manteau ou d’une révérence ?
Des philosophes  avaient  travaillé pour aboutir à nos textes républicains .
Pouvons -nous accepter que leur réflexions sur les droits fondamentaux de la personne humaine se réduisent  en mise en scènes reproduites à l’infini des pages glacées des magazines, nouvelles  galeries des glaces de nos imaginaires ?
Le destin de l’homme et de son environnement n’est pas un jeu de miroirs .
Une politique  nouvelle  devra divorcer du spectacle et de ses jeux de fascination pour revenir aux valeurs fondamentales,  aux vraies enjeux, au vrais besoins de l’humanité .

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu